Lutte contre le harcèlement - ilévia

Lutte contre le harcèlement

lutte-contre-harcelement

Ensemble, ré-agissons !

En France, en 2017, environ 1 million de femmes* déclarent avoir été confrontées au moins une fois à une situation de harcèlement sexuel au travail ou dans les lieux publics.
Une situation intolérable contre laquelle chacune et chacun peut et a la responsabilité de réagir.

Les transports en commun sont également touchés, c’est pourquoi, ilévia s’engage quotidiennement à faire de votre sécurité une priorité et à favoriser la mobilité de toutes et tous.

Tous les moyens sont mis en oeuvre pour vous permettre de voyager plus sereinement sur votre réseau.

C’est collectivement que nous pourrons mettre un terme à l’inacceptable et assurer le bien vivre ensemble au quotidien.

Ce guide réunit les informations pratiques et des conseils pour vous aider à réagir si vous êtes témoin ou victime d’une agression ou d’un fait de harcèlement.

Ensemble, luttons contre le harcèlement sexiste et les agressions sexuelles.
Ensemble, veillons et donnons l’alerte.
Ensemble, ré-agissons.

* Source : www.interieur.gouv.fr

Ce que dit la loi...

Le harcèlement sexiste est le fait d’imposer tout propos ou comportement qui crée une situation intimidante, humiliante ou offensante portant atteinte à la dignité de la personne.

N’attendons pas pour ré-agir : une même situation peut commencer par de l’outrage sexiste et se poursuivre par des violences sexuelles.

Il ne faut ni banaliser, ni minimiser, ni tolérer ces comportements.

lutte-contre-harcelement-tableau

Avec ilévia,
voyagez rassuré.e.s

ilévia dispose au quotidien de moyens humains et techniques pour prévenir et intervenir :

  • 2000 agents de terrain 7j / 7, reconnaissables par leur uniforme ilévia.
  • 4000 caméras de surveillance. Pensez à signaler rapidement tout fait de harcèlement. Les images sont conservées 96h pour être consultées et exploitées dans le cadre d’un dépôt de plainte.
  • Un PC sécurité qui fonctionne 7 j / 7 toute l’année pour des interventions rapides.
  • Des bornes d’appel à l’aide en station, mais aussi dans les rames de tramways et métros, facilement identifiables.
  • L’installation de portillons d’accès qui sécurisent l’accès au réseau. L’intégralité des 60 stations sera équipée d’ici fin 2020.

borneLE SIGNALEMENT,
C’EST MAINTENANT !

Il est important de signaler rapidement une agression à ilévia pour pouvoir utiliser les images des caméras du réseau, identifier l’agresseur et le faire interpeller.

Actionnez les bornes d’appel à l’aide présentes dans vos stations.

Cette borne fonctionne comme un interphone. Elle vous met en contact avec du personnel ilévia. Vous serez localisé et enregistré.
Merci de ne pas en faire un usage abusif.

Veillons, signalons, ré-agissons ensemble !

Harcèlement ou agression ? Peu importe : refusons de baisser les yeux, ré-agissons !

JE SUIS TÉMOIN D’UN FAIT DE HARCÈLEMENT

  • Rapprochez-vous de la victime.
  • Manifestez-vous pour essayer d’interrompre le harceleur sans vous mettre en danger, en vous adressant à la victime comme si vous la connaissiez, en lui demandant si elle a besoin d’aide ou en impliquant les autres voyageurs.
  • Prévenez un agent ilévia.
  • Actionnez l’appel aux bornes d’appel à l’aide présentes dans les stations, rames de métros et tramways ou composez le 17.
  • Rassurez la victime, si celle-ci s’adresse à vous.

JE SUIS TÉMOIN D'UNE AGRESSION

  • Prévenez les secours (15 ou 18) pour une prise en charge médicale, si la victime est blessée ou en état de choc.
  • Prévenez rapidement un agent ilévia, actionnez l’appel aux bornes d’appel à l’aide ou composez le 17.
  • Instaurez un climat de confiance avec la victime en ne minimisant pas les faits et en soutenant sa parole.
  • Informez la victime qu’elle peut et doit porter plainte, en lui proposant d’appeler vous-même le 17, de donner vos coordonnées et de témoigner (soyez précis sur le lieu, la date, les circonstances, les personnes présentes).

JE SUIS VICTIME D'UN FAIT DE HARCÈLEMENT

  • Éloignez-vous de l’agresseur sans vous laisser isoler.
  • Dites « non » et « stop » de manière claire et forte.
  • Demandez de l’aide en vous rapprochant d’un agent ilévia ou des autres voyageurs.
  • Actionnez l’appel aux bornes d’appel à l’aide présentes dans les stations, rames de métros ou tramways ou composez le 17.
  • Signalez tout acte de harcèlement auprès d’ilévia ou sur le site de signalement en ligne de violences sexuelles et sexistes (service-public.fr/cmi)

JE SUIS VICTIME D'UNE AGRESSION

  • Composez le 17.
  • Actionnez l’appel aux bornes d’appel à l’aide présentes dans les stations, rames de métros ou tramways et prévenez rapidement un agent ilévia.
  • Portez plainte dans n’importe quel commissariat ou gendarmerie et faites-vous accompagner et aider par un proche ou une association.

bulle-nonNON, C’EST NON.

C’est un mot, un signe de tête, une absence de réponse, un comportement d’ignorance... et ce n’est certainement pas un « oui ». Rien ne peut justifier le harcèlement et les violences sexuelles : la victime n’est jamais responsable.

Ensemble, ré-agissons !

• Numéros d’urgence

17 : Police secours
18 : Pompiers
15 : SAMU
112 : Numéro d’urgence européen
114 : Numéro de secours pour personnes sourdes ou malentendantes

• Écoute, soutien et conseil

3919

VIOLENCES FEMMES INFO
NUMÉRO NATIONAL D’ÉCOUTE,
ANONYME ET GRATUIT
7 j /7 de 9h à 22h
lundi au vendredi
et 9h à 18h samedi,
dimanche et jours fériés)
stop-violences-femmes.gouv.fr

0 800 05 95 95
SOS Viols Femmes Informations
(appel gratuit, 10h à 19h lundi au vendredi)

116 006
Numéro d’aide aux victimes
(service et appel gratuit, 7 j /7 de 9h à 19h)

03 20 70 22 18
CIDFF Lille Métropole

(Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles)


• Signalement

service-public.fr/cmi
(anonyme, confidentiel, discussion en ligne 24h/24 et 7 j/7)

Testez la descente à la demande sur les lignes 10, 12 et 14  en soirée à partir de 22h.

La descente à la demande est expérimentée sur les ligne 10, 12 et 14, tous les jours à partir de 22h00 jusqu'à avril 2020.
Quand vous voyagez seul en soirée, la descente à la demande permet de réduire votre trajet à pied jusqu'à votre destination souhaitée.

Comment en bénéficier ?

Ce service est réservé aux personnes seules et aux personnes accompagnées d’enfants mineurs.

  • La demande doit être exprimée au conducteur au minimum 1 arrêt avant l’arrêt souhaité.
  • Les déviations ne sont pas autorisées.
  • Le conducteur décide du lieu de dépose*.

*En cas de danger ou si les conditions mentionnées ci-dessus ne sont pas respectées, la descente à la demande vous sera refusée.