Smart Mobilité, à l’heure du digital, les transports en commun doivent s’adapter

Smart Mobilité, à l’heure du digital, les transports en commun doivent s’adapter
mardi 7 juin 2016
Réserver ses vacances via airbnb, commander son déjeuner avec Take Eat Easy, remplacer le taxi par Uber,… En l’espace de quelques années, les comportements sociétaux ont profondément évolué en même temps que se sont multipliées les applications du digital. Des évolutions qui affectent également le secteur des transports publics. Celui-ci doit aujourd’hui s’adapter à ces nouveaux modes de consommation, plus collaboratifs et hyper personnalisés.
Depuis une dizaine d’année, le groupe Keolis, exploitant de nombreux réseaux de transports en commun, sonde régulièrement les habitudes de ses voyageurs afin de mieux comprendre l’usage qu’ils font des transports en commun et identifier leurs besoins. Cette année, l’accent est mis sur les usages numériques et la digitalisation massive des services. Pour Eric Chareyron, Directeur prospective, modes de vie et mobilité dans les territoires chez Keolis, il s’agit de « répondre de manière plus complète, avec une vision prospectiviste, aux besoins à venir des smart cities et de leurs habitants en matière de mobilité ». Une démarche qui a permis d’établir certains constats, notamment celui d’une mobilité individuelle, réclamant des services personnalisés et prévalant sur le transport de masse.
En réponse à cette problématique, le réseau Transpole, exploité par Keolis Lille, s’est engagé dans une démarche de digitalisation de ses services. Depuis un an, plusieurs innovations ont ainsi vu le jour. En tête, la nouvelle application Transpole se veut un véritable facilitateur des mobilités. Celle-ci donne ainsi accès à toute la puissance d’un calculateur d’itinéraire intégrant l’ensemble des solutions de transport : bus, métro, tram, vélo, voiture personnelle rabattant sur les P+R, ainsi que les TER sur la métropole lilloise. Totalement personnalisable par l’utilisateur, elle propose également une information en temps réel sur l’état du trafic et les horaires des différents modes. Autre nouveauté, l’application Pass Pass Easy Card lancée par Transpole en mai dernier et disponible sur Androïd, permet aux usagers de consulter les titres de transport disponibles sur leur carte Pass Pass via un simple contact sur leur téléphone. A terme, cette application devrait permettre aux usagers de recharger leur carte de transport directement via leur mobile.
Enfin Transpole entame une réflexion sur la dématérialisation du titre de transport. Il expérimente ainsi avec Orange Cash le paiement mobile et teste de nouveaux supports : une série limitée de 5000 bracelets sans contact ont ainsi été édités à l’occasion de l’Euro de football. « Nous voulons renouveler l’image des transports en commun en proposant de nouveaux services plus modernes et plus connectés. Et ce, dans un souci de toujours mieux répondre aux attentes des voyageurs », déclare Francine Velthuizen, Directrice de l’Action Commerciale. D'autres projets sont d’ores et déjà en cours…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *