L’environnement vous dit merci de prendre les transports en commun pour aller au travail.

L’environnement vous dit merci de prendre les transports en commun pour aller au travail.
mardi 3 mars 2015

De plus en plus de personnes se soucient de l’environnement, de sa préservation et de sa protection. Il est possible de protéger la planète de nombreuses façons et l’une d’entre elles serait bien évidemment la réduction de la pollution. Que faire pour réduire cette pollution ? Un premier pas serait par exemple de privilégier les transports en commun plutôt que sa voiture pour se rendre à son travail.

 
Saviez-vous que pour compenser toute la pollution automobile répertoriée en 2013 il faudrait replanter 189 millions d’arbres pour rééquilibrer la situation ? Un chiffre étourdissant mais qui peut être réduit si chacun fait un geste, en faisant chaque jour des petits efforts pour l’environnement alors la situation s’améliorera.
Transpole vous montre à travers ses actions, qu’utiliser les transports en commun pour se rendre à son travail vous sera profitable de bien des façons.
Economiquement, au niveau du gain de temps mais aussi au niveau écologique. Les routes sont saturées le matin et le soir sur le trajet pour aller ou rentrer du travail. Les embouteillages créent une émanation de C02 très importante. Avec les transports en commun, vous réduisez la présence de véhicules sur la route et donc vous réduisez la pollution.
Transpole vous permet avec son abonnement Rythmo de prendre le TER ainsi que le métro, le bus ou encore le tram dans toute la métropole lilloise. Un véritable atout pour se déplacer facilement jusqu’à son travail tout en respectant l’environnement puisque l’utilisation de transports en commun diminue par 4 l’émission de CO² par rapport à la voiture.
Il n’est jamais trop tard pour changer ses habitudes et faire un geste pour la planète ! Surtout quand celui-ci vous est aussi profitable !

Le saviez-vous ?

Transpole s’engage aussi pour la planète avec des bus qui roulent au Gaz naturel, ce gaz  permet de réduire de 20 à 25% l’émission de gaz à effet de serre par rapport aux autres carburants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *